Le Puits d'Enfer

Le Puits D’enfer : 

Célèbre pour sa légende (voir ci-dessous), le vallon du Puits d’Enfer représente une zone d’intérêt écologique dont l’intérêt biologique est majeur du fait de la présence d’espèces rares :
- végétation boisée dominante,
- flore très diversifiée, 4 courants floristiques peuvent être observés : atlantique, bord de cours d’eau, subméditerranéen et submontagnard.
- vue panoramique sur le fossé d’effondrement de St Maixent et plus largement sur le paysage.

Le site du puits d’Enfer possède plusieurs parcours pédestres balisés.

Vous accéderez au Puits d’Enfer  par une petite route grimpante et escarpée (D 121 ) reliant St Maixent à Fomperron. Avant d’arriver à Exireuil, sur votre droite (à venir de St Maixent), le chemin du Puits d’Enfer vous emmènera au point d’entrée des parcours pédestres.

Un vaste parking et un point de vue imprenable sur la vallée vous attendent. 

Récemment réaménagé vous trouverez sur place une aire de pique nique et un abris pouvant accueillir un trentaine de personne.

Plan du site


 

Légende du Puits d’Enfer : 

Peut-être aux environs de l’An 1000...
Un brave paysan d’Exireuil possédant des prairies à Nanteuil vint, un dimanche matin, jeter un coup d’œil, juste avant la messe, sur le champ qu’il avait fauché la veille.
L’herbe était belle et bien sèche ; elle serait d’un bon profit pour ses bêtes et pour la vente. Mais voici qu’à l’horizon paraît un petit nuage noir présageant l’orage.
C’était le dimanche, le jour du Seigneur.
Allait-il perdre toute la récompense de son travail ? Non, c’était impossible ! Alors, le voici revenant en hâte à l’écurie et attelant ses bœufs.
Or, à cette époque, pour aller de sa ferme à son pâturage, il fallait traverser le ruisseau du Puits d’Enfer, au-dessus de la chute et les eaux étaient encore grandes.
Le voyage aller se passa fort bien ; le chargement aussi. Au retour, le soleil qui avait disparu n’ayant pu sécher toutes les gouttes d’eau sur les rochers, l’un des bœufs glissa, entraînant l’autre animal, la charrette, la récolte et le brave paysan.
Le tout tomba dans le "Puits d’Enfer " et personne ne les revit jamais.