Arbre remarquable

Je suis le Chêne têtard du Puits d'Enfer. Mon nom est avec particule car je suis né du temps ou la noblesse régnait encore.

J'ai environ 250 ans et un tour de taille de 4 mètres. Mon âge reste approximatif car les hommes m'ont fait perdre la mémoire en me coupant plusieurs fois la tête pour se chauffer l'hiver ;  j'en garde de belles cicatrices qui, aujourd'hui, sont décorées de jolies fougères.

Je suis situé sur la commune d'Exireuil, au bord d'un sentier pédestre du pittoresque site touristique du Puits d'Enfer, classé depuis 1927.

J'incline ma grosse tête creuse (7,2 m de tour) sur le sentier pour mieux écouter les promeneurs qui viennent s'abriter sous ma belle frondaison.

Ah ! J'en ai vu passer des gens sur ce chemin :  des révolutionnaires épris de liberté ; des poilus de 14 venus lors d'une permission méditer sur leur triste sort ; des résistants cherchant des cachettes pour leurs armes ; des 68tars en quête d'inspiration pour leur discours et des amoureux, encore des amoureux se contant fleurette.

J'ai même vu passer un dimanche après-midi, un paysan avec sa charrette de foin tirée par deux gros bœufs de race Parthenaise. On m'a raconté par la suite qu'un gros orage a rendu les pierres très glissantes et que tout est tombé dans le puits et direction l'enfer... Ah ! déjà le travail le dimanche...

Aujourd'hui, les élèves sous officiers de l'école de Saint-Maixent-l'École viennent également courir et s’entraîner devant moi, mais le garde-à-vous n'est plus de rigueur à mon âge.

En 1945, année de grande sécheresse, un jeune a négligemment jeté par terre une allumette encore en flamme et ce fut l'incendie qui ravagea le site pendant deux jours, les samedi 4 et dimanche 5 août.
Par miracle, alors que les flammes s’approchaient, le vent a changé de direction et je fus épargné.
J'en profite pour appeler tous les promeneurs à la plus grande prudence notamment avec les mégots de cigarette.

Madame Hulotte me rend visite régulièrement la nuit.  Elle est très inquiète avec le réchauffement climatique et l'abus des pesticides. Ici, dans le fond du vallon, elle ne craint rien et je l'ai rassurée car le conseil municipal d'Exireuil vient d'adhérer à la charte "Terre Saine".

Arbr photo 1 large

Bon assez bavardé, j'en viens au fait :  j'ai été élu « arbre de l'année »  par la région Poitou-Charentes, et je concours maintenant au niveau national, alors connectez-vous vite sur le site  www.arbrbredelannee.com  et votez pour moi.

 

Article de presse : Courrier de l'Ouest du 19/06/2015